En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Patrimoine
 

VOTRE MAIRIE

VOTRE COMMUNE

Nous contacter

Patrimoine

LE DOLMEN DIT LA PIERRE LEVEEpierre_leveee.jpg

Le monument est mentionné sur la Carte de Cassini et Chaudruc de Cazannes, qui en donne une première  description en 1820. Il se compose de quatre orthostates dont un couché au sol. L'ensemble délimite une chambre sépulcrale de forme rectangulaire (2,15 m par 1,40 m) qui s'ouvre au sud-est.

La table de couverture mesure 2,80 m de long pour 2,50 m de large, son épaisseur est comprise entre 0,30 m et 0,60 m. Toutes les dalles sont en calcaire et pourraient provenir d'une carrière située à proximité.

La table de couverture est ornée d'une cupule sur sa face supérieure. L'orthostate gauche comporte sur

sa face interne une décoration gravée en relief en forme de grande crosse d'environ 0,60 m de long.

C'est l'un des rares mégalithes gravés du département.

Le dolmen fut fouillé dans la deuxième moitié du XIXe par René Primevère Lesson, puis Charles Rigaud.

Un petit disque en os perforé et gravé est le seul objet archéologique connu qui y fût retrouvé.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1889.

LE DOLMEN DIT LA PIERRE FOUQUEREEpierre_fouquereee.jpg

L'imposante table de couverture (3,30 m de long, 2,15 m de large pour une épaisseur comprise

entre 0,30 m et 0.60 m) ne repose plus que sur un seul orthostate. Le second pilier est réduit à l'état de blocs épars. À l'origine, il est possible que des murets en pierres sèches, désormais disparus, contribuaient à soutenir l'ensemble. Toutes les dalles sont en calcaire d'origine locale.

Léon Faye décrit le monument en 1838. À l’initiative du propriétaire, une première fouille intervient en 1835 et ne livre que des ossements humains.

Une seconde fouille, menée par Charles Rigaud en 1873, permit de mettre au jour une hachette en jadéite, quelques silex, des fragments de céramique noire, des éléments

de parure (dentales et os) et de nouveaux ossements humains.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1889.

EGLISEeglise.jpg

L'église paroissiale Saint-Pierre, époque de construction : XIe et XVIIe siècles.



Calendrier

Diaporama